Les TIC

 

En Afrique subsaharienne, les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) connaissent la croissance la plus rapide au monde. Le numérique représente un énorme potentiel, particulièrement pour plusieurs secteurs clés, tels l’agriculture, l’éducation, les services financiers, l’administration, la santé, le commerce de détail…, qui pourraient rapidement bénéficier des avantages apportés par les TIC. Mais à ce jour, les investissements sont bien en deçà des besoins réels en matière d’infrastructures et de formation.

 

Pourquoi investir ?

  • La taille colossale et croissante du marché pour les TIC en Afrique subsaharienne.
  • Le déficit en infrastructures technologiques, particulièrement en zone rurale.
  • Le téléphone mobile porte actuellement seul la révolution numérique.
  • Moins d’un tiers des Africains sont actuellement connectés à l’Internet haut débit.
  • Grâce aux NTIC, l’Afrique subsaharienne pourrait :
    • accélérer sa croissance économique ;
    • gérer ses ressources plus efficacement ;
    • étendre l’accès aux services essentiels, y compris aux plus vulnérables.

 

Les chiffres clés du potentiel africain

  • En 2020, la contribution des TIC est estimée à 8,6% du PIB de l’ensemble des pays subsahariens.
  • Un taux de croissance moyen annuel supérieur à 6% pour la téléphonie mobile (GSMA).
  • L’Afrique subsaharienne comptera 623 millions d’abonnés uniques d’ici 2025 (GSMA).
  • D’ici 2026, la 3G, qui représente 40% des abonnements mobiles, va rester la technologie réseau la plus utilisée.
  • Le prix de la connexion Internet haut débit est aujourd’hui 10 fois plus cher en Afrique qu’en Europe.
  • Afin de garantir un accès universel, abordable et de qualité en Afrique, 100 milliards de dollars devront être investis d’ici 2030 (Banque mondiale).

Zoom sur nos pays à l’honneur en 2021

La Côte d’Ivoire

Le Rwanda

L’Ethiopie

Le Sénégal