ENERGIE & MINES

 

Avec ses nombreuses ressources géologiques, le continent africain attire énormément d’investisseurs. Absents par les faits des enjeux historiques et politiques ,les Africains sont aujourd’hui leaders dans les secteurs énergétique et minier. 

Activité dominante et occupant une place importante dans leur économie, l’exportation des mines est l’une des priorités qui concerne des nations ayant développé un pôle minier assez important. Il n’est donc pas surprenant que le continent se positionne comme le premier producteur mondial de nombreux produits miniers dont l’or, les diamants, le platine, les phosphates ou le manganèse, et possède d’immenses réserves en bauxite, en uranium ou encore en coltan, minerai éminemment stratégique qui entre dans la composition des cartes à puce.

 

Pourquoi investir ?

[Quel est le potentiel de développement de ce secteur en Afrique ?]

En matière énergétique, l’Afrique a le taux d’électrification le plus bas du monde : près de 600 millions d’Africains vivent toujours sans électricité. Plus précisément, l’Afrique subsaharienne représente 70 % du déficit mondial.

Et pourtant, le Continent recèle un potentiel considérable, particulièrement dans le domaine des énergies renouvelables qui restent largement inexploitées (hydroélectricité, énergie géothermique, énergie solaire, énergie éolienne).

Pareillement, l’Afrique subsaharienne bénéficie d’une richesse géologique importante : en effet, le Continent concentre 30 % des réserves minières mondiales. Pourtant, de nombreux pays africains peinent à développer leur potentiel minier, à cause non seulement d’un manque de volonté politique mais également d’un déficit en énergie et de la cherté de l’électricité, l’activité minière étant particulièrement gourmande en eau et en électricité.

 

Le potentiel de l’Afrique, en chiffres

  • 2 Africains sur 3 n’ont pas accès à l’énergie
  • À elle seule, l’Afrique concentre environ 30 % des réserves minérales mondiales, 10 % du pétrole et 8 % du gaz naturel (Banque mondiale)
  • En Afrique, seul 8 % du potentiel hydroélectrique a été exploité (Banque mondiale)
  • C’est en Afrique de l’Ouest qu’ont été découverts les plus importants nouveaux gisements d’or de 2006 à 2016, avec 79 millions d’onces.
  • Des ressources en gaz découvertes en Afrique subsaharienne estimées à 329 000 milliards de pieds cubes (Banque mondiale).
  • La capacité en énergie renouvelable de l’Afrique pourrait atteindre 310 GW d’ici 2030 (IRENA).

Zoom sur nos pays à l’honneur en 2021

 

La Côte d’Ivoire

 

 

Le Rwanda

 

L’Ethiopie

 

Le Sénégal