L’AGRO-BUSINESS

Le potentiel de l’agro-alimentaire et de l’agro-industrie en Afrique est énorme. En effet, selon le rapport Growing Africa : Unlocking the Potential of Agribusiness de la Banque mondiale, le secteur pourrait représenter 1 000 milliards de dollars d’ici 2030.
D’abord, parce que la population africaine est appelée à croître : l’ONU estime que le Continent comptera environ 2,5 milliards d’individus en 2050, et plus de 4 milliards en 2100.
Ensuite, l’émergence d’une classe moyenne en Afrique se traduit par l’arrivée d’une nouvelle classe de consommateurs, qui privilégie la qualité à la quantité. Essentiellement urbaine, elle est et sera plus exigeante et sélective dans ses achats, ce qui influera indubitablement sur les formes et modes de
consommation. Enfin, l’Afrique détient 60% des terres non cultivées au monde d’après l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture.
L’Afrique possède ainsi les ressources pour nourrir sa population croissante, voire même le monde, et a la possibilité de faire émerger une industrie agro-alimentaire.
Bien entendu, des politiques publiques devront être votées. Mais surtout, il devient vital pour l’Afrique d’investir dans une agriculture plus moderne et plus durable. 

Le potentiel de l’Afrique, en chiffres 

  • L’industrie agroalimentaire passera de 313 Milliards $ en 2013 à 1 000 Milliards $ en 2030.
  • En 2050, 1 consommateur sur 4 habitera en Afrique. En 2100, plus d’1 sur 3.
  • En 2060, l’Afrique comptera 1,1 milliard de personnes appartenant à la classe moyenne, soit 42% de la population (BAD).
  • 450 millions d’hectares de terres arables sont encore à exploiter.
  • Le Continent n’utilise que 2 % de ses réserves hydriques renouvelables.
  • L’industrie agroalimentaire permet un retour sur investissement rapide. En moyenne, le ROI est inférieur à 5 ans.

Zoom sur nos pays à l’honneur

La Côte d’Ivoire

Le Rwanda

L’Ethiopie

Le Sénégal